7 conseils pour un Noël éco-responsable!

Dernière mise à jour : 17 déc. 2021



Petite, c’était une de mes fêtes préférées: les lumières, la veillée du 24, les grand repas en famille et bien sûr les cadeaux.

En grandissant, ma joie s’est un peu émoussée.

J’ai pris conscience que Noël était une devenue une fête commerciale et que dés le mois de novembre, on nous martelais le crâne de publicités dans l’espoir de nous créer des besoins et nous faire acheter un maximum.

Toute cette abondance à malheureusement des conséquences désastreuses sur notre planète. Chaque année des tonnes de CO2 et de déchets sont générés.

A la maison, pour contrer un peu cette frénésie, nous observons quelques règles simple pour que Noël reste une fête familiale tout en se faisant quand même plaisir.

Dès aujourd’hui et tout les vendredis à venir, j’aimerais partager avec vous mes astuces pour un Noël plus respectueux de l’environnement.

Et pour commencer cette série de 7 conseils, je vais vous parler de la méthode BISOU de Marie Duboin Lefèvre et Herveline Verdeken.

Je vous l’explique ici rapidement mais je vous conseille d’aller faire un tour sur le site de La Salade à Tout pour plus de détails.

B comme besoin: l’aspect psychologique de certains achats n’est pas à prendre à la légère. Avez vous réellement besoin de cet objet ou essayez vous de combler autre chose?

I comme immédiat: Pouvez vous différer ou est ce un achat compulsif?

S comme semblable: Aurais-je déjà un objet similaire qui pourrais faire l’affaire?

O comme origine: D’où viens ce produit? En quel matière est il? Est ce local, bio…?

U comme utile: En ai-je vraiment besoin?

Vous voilà déjà armé contre les achats non nécessaires, pour faire face à cette période particulière mais aussi dans votre quotidien de consommacteurs.


 

Le choix du sapin de Noël


Vous êtes plutôt sapin naturel, artificiel ou fait maison?

L’avez vous déjà installé?

Si ce n’est pas encore fait, je vous conseille de lire ce qui suit.

Dans cet article, je vais vous détailler les avantages et inconvénients de chaque sapins. Il ne vous restera plus qu'à choisir celui qui vous convient le mieux.








Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le sapin artificiel n’est pas si catastrophique, à condition de l’utiliser de longues années. Le bureau d'expertise environnementales Ellipsos estime que si vous le garder minimum 20 ans et que vous n’achetez pas de sapin naturel entre-temps, vous pouvez rattraper les émissions carbone liées à sa fabrication et à son transport.

Il a l’avantage de ne pas perdre ses aiguilles et de se ranger facilement à la fin des festivités.

Ce type de sapin est constitué en grande partie de plastique non recyclable, très polluant à la fabrication. Sa provenance est aussi problématique puisque la majorité viennent de Chine.

Si vous avez déjà un artificiel, je vous conseillerais donc de le garder et de l'utiliser le plus longtemps possible.

Si vous voulez en acquérir un, pensez en priorité à l’acheter d’occasion.




Si vous souhaitez que votre maison sente bon le sapin, il vous faudra vous tourner vers un épicéa. Mais ses aiguilles finiront par tomber.

Contrairement à son cousin, le Nordmann gardera sa belle robe longtemps mais n’embaumera pas votre salon.


Epicéa ou Nordmann, c’est une affaire de goût personnel.


L’un comme l’autre seront normalement issus de plantations qui ne favorisent donc pas la déforestation.

Attention toutefois à choisir un sapin biologique pour ne pas vous retrouver à respirer des produits chimiques chez vous (pesticides, fongicides…)

Pour le choisir au mieux vous pourrez vous appuyer sur quelques labels :


AB : pour Agriculture Biologique

Vous aurez la certitude que votre sapin aura poussé sans produits chimiques ou de synthèses.

PEFC ou FSC : Ces sapins sont issus de forêts gérées durablement et sans pesticides

Plante Bleue : je n’ai trouvé que peu d’infos sur ce label. Les conditions d’obtention et les garanties me paraissent un peu obscure.

Sur leur site internet, Plante Bleue indique que ce label est obtenu par les entreprises respectueuses de l’environnement et des règles sociales. Leur niveau 3 est dit à haute valeur environnementale ce qui n’exclut pas forcément l’usage de pesticides.

Attention aussi au Label Rouge qui ne garantit pas un arbre sans produit chimique mais un bel aspect du sapin et une coupe tardive.

Une fois les fêtes passées, renseignez vous auprès de votre commune. Certaines collectent vos sapins pour les recycler en composte.

Pensez également à nos amis les chèvres qui en raffolent.


Le sapin en pot:


Il à tout les avantages et les inconvénients d’un sapin coupé.

Vous pourrez le garder plus longtemps et le planter dans votre jardin.


Pour les créatifs, c’est un excellent moyen de passer un bon moment. Et si vous avez des enfants, la création d’un sapin peut vite se transformer en atelier bricolage.

Il est idéal si vous réutilisez des matériaux que vous avez déjà chez vous.

Votre sapin sera forcément unique !

 

Le choix des cadeaux 🎁


Maintenant que vous avez choisi votre sapin, il est temps de se pencher sur le choix des cadeaux. En tant que créatrice, vous vous doutez bien que je ne vous dirais pas de faire venir des objets tout en plastique de Chine. Mais au-delà de mon opinion personnelle, il y a de réels bienfaits à acheter vos cadeaux en France.



Depuis les années 80, les industries françaises ont été délocalisées en masse. Selon le diagnostic de France Stratégie, ce sont 2 200 000 emplois qui ont été perdus en France depuis. Ces grandes entreprises se sont majoritairement installées dans les pays en développement dont la Chine. Il ne faut pas oublier que dans ces pays le droit du travail est inexistant ou presque. Les conditions de travail y sont parfois inhumaines et beaucoup d’usines emploient encore des enfants. Acheter ce genre de produits est moins chère mais tout simplement parce que d'autres en paient le prix !



Maintenant que tout ou presque est produit loin de chez nous, les marchandises reviennent par cargos, avions ou camions. Transporter toutes ces marchandises à un coût élevé pour la planète. Selon l'ADEME, la moyenne par habitant en France des émissions carbone est de 11,5 tonnes dont 5 liées à la consommation de produits importés. Le transport de marchandises représente 10% des émissions mondiales de dioxyde de carbone.



Acheter des produits fabriqués en France c'est donc préserver des emplois et contribuer à ne pas émettre plus que nécessaire de gaz à effet de serre. Ce geste consom'acteur est aussi un message fort pour les industries délocalisées. Par ailleurs certaines entreprises l’ont déjà compris et préfèrent revenir en France plutôt que de risquer le boycott

Acheter local c’est aussi faire vivre des petites entreprises comme La Demoiselle Verte. Derrière les jolies photos instagram il y à des personnes qui s'évertuent à créer des produits de qualité. J’aime à penser que, nous les petites entreprises, nous pouvons être proches de vous parce que nous restons à taille humaine. Pour les mêmes raisons vous bénéficiez la plupart du temps d’un service client chaleureux et efficace.

Pour conclure, j’aimerais vous renvoyer sur l’article de la méthode BISOU qui est d’une grande aide pour consommer moins mais mieux.




 

Du zéro déchet sur votre table de Noël



Je ne compte plus le nombre de fois ou certaines personnes ‘’bien intentionnées’’ (ou pas…) m’ont affirmée que le zéro déchet n’était pas une bonne idée parce que et je cite :

« Ah oui, mais vous consommez plein d’eau pour laver tout ça ! »

Pour que les choses soient dites une bonne fois pour toutes : la quantité d’eau que vous utilisez pour les lavages de vos accessoires réutilisables ne sera jamais aussi importante que le tout jetable ! (Je vous invite à lire cet article très bien fait pour approfondir le sujet de la consommation d’eau).



Essuie-tout lavable



Prenons pour exemple les essuie-tout jetables. Pour calculer leur coût sur la planète il vous faudra aussi prendre en compte plusieurs paramètres :

- l’emballage bien souvent en plastique non recyclable

- le problème de la déforestation pour pouvoir fabriquer le papier

- le traitement des déchets produits, quand ils sont recyclés correctement et que ces essuie-tout ne se retrouvent tout simplement pas dans la nature.

- les produit chimiques utilisés pour leur fabrication

- le transport de ces marchandises. Comme dit dans le paragraphe précèdent, ces articles jetables viennent souvent de loin.


Le tissu en coton lavable (même bio) n’est pas des plus vertueux dans son mode de production mais une fois que vous l’avez-vous n’aurez plus besoin d’en racheter pour les années à venir.

En plus de faire des économies, vous cassez cette chaîne perpétuelle de production et de pillage des ressources.


Maintenant que vous avez quelques arguments à répondre à votre tante Ginette qui ne comprends pas pourquoi vous vous enquiquinez avec tout ça, parlons du coté sympa du tout lavable.




Je pourrais le résumer en une phrase : c’est tellement plus joli sur une table de Noël !


Ici nous ressortons la vaisselle offerte à ma grand-mère le jour de son mariage.

Après avoir menacé mes enfants de les déshériter s'ils me cassent une seule de ces précieuses pièces (je ne sais pas pourquoi mais ça les fait beaucoup rire…),

(ah si je sais, on est riche d’amour mais c’est tout) nous prenons plaisir à dresser une vraie table.


C’est aussi ça Noël pour moi, mettre les petits plats dans les grands et apprécier la beauté d’une jolie table - mais beaucoup moins la vaisselle qu’il y à faire après !


 

Avez vous pensé aux cadeaux dématérialisés?

Si je vous disais que selon EBay 18 % des français revendent leurs cadeaux de Noël ?

Ça c’est pour le chiffre des gens qui ne s’encombrent pas avec des objets qui ne leurs conviennent pas et font des heureux en revendant ces présents non désirés.


Chez les 16-34 ans, 38 % préfèrent les garder contre 26 % chez les 55-64 ans.

C’est 363 millions d’euros dépensés pour des cadeaux qui ne serviront probablement pas.


En plus d’être un énorme gaspillage d’argent, il faut aussi avoir à l’esprit que ce sont articles qui ont été produits pour rien, et ont certainement utilisés de précieuses ressources.


Il n’y a selon moi aucune honte à revendre ces objets. Le marché de la seconde main est un allié précieux dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Mais que peut-on faire pour éviter cet énorme gaspillage ?


Dans ma famille, si nous ne sommes pas sûr de notre choix, nous préférons demandé directement plutôt que de passer à côté de ce que l’autre désire vraiment.

Ça pourrait passer pour un manque d’imagination mais c’est plutôt une réelle envie de faire plaisir.

Pensez aux cadeaux dématérialisés

Bon cadeau

Pourquoi pas un peu d’argent pour un ado ? Une nuit complète pour de jeunes parents ? Ou encore un restaurant avec un ami ?


Les bons d’achats seront aussi de précieux alliés.

Si vous connaissez un peu les goûts du chanceux à qui vous voulez faire plaisir, choisissez une boutique en conséquence et offrez un bon cadeau.

Il existe aussi de nombreuses formules pour des séances de sports divers ou de séance bien être (massages, sophro...). Ces séances sont des moments privilégiés à partager avec ceux que vous aimez.

Ces instants de convivialités seront certainement beaucoup plus appréciés que des objets qui finiront au fond d’un placard.




 

Depuis 3 ans je suis une fan inconditionnelle du furoshiki et de tout autres emballages alternatifs au papier cadeau traditionnel. Et ce n’est pas seulement parce que je les trouve plus jolies.



Selon Citeo, 20 000 tonnes de papiers cadeaux sont consommés en France chaque année.

Si ceux en papier se recyclent, ceux en plastique sont plus problématiques.

Ils sont facilement reconnaissables à leur aspect brillant et sont difficilement déchirables.

Comme tous produits issus de l’industrie pétrochimique, ils sont polluants à la fabrication.


Il existe heureusement des alternatives au papier cadeau jetable.


La technique du furoshiki.

Il existe plusieurs techniques de pliage que vous pourrez retrouver sur ce site et sur cette jolie vidéo.

Si vous pouvez acheter vos furoshikis, vous pouvez également vous servir de foulards ou de vieux vêtements.

Les sacs en tissus.

Vous pouvez en trouver de toutes tailles et de toutes les couleurs. Leur avantage est de pouvoir servir pour pleins d’autres usages une fois les fêtes passées.

Le papier journal.

C’est une technique bien connue des anciens. Choisissez les plus jolies pages (on évite la rubrique nécrologique hein …), agrémentez d’une jolie ficelle de jute, des fleurs séchées pour décorer le tout et vous voilà avec un paquet original à offrir.

</